FANDOM


Horace de Corneille est inspiré du combat entre les Horaces et les Curiaces qui a eu lieu entre 641 et 673 avant Jésus Christ sous le règne du troisième roi de Rome Tullus Hostilius entre trois Horace et trois Curiace qui ont combattu pour Albe-La-Longue et Rome, bien entendu Rome a gagné grâce à Horace qui, seul, a vaincu ses ennemis un par un.

La première représentation de cette pièce eut lieu en mars 1640 devant Richelieu car la pièce lui est dédiée. Elle met en scène la question des fondements de l'Etat dans la Rome Antique ainsi que les mutations historiques à l'Age Classique.

Résumé

Horace est un romain noble, il est marié à une albaine qui se prénomme Sabine, la soeur de Curiace, Camille est également mariée à un noble albain qui se prénomme Curiace. Les deux femmes trouvent que cela est atroce car à l'époque Albe-La-Longue et Rome sont en guerre. Julie la confidente de Sabine, mais également celle de Camille conseille à Camille de rompre avec Curiace et d'être l'amante de Valère.

La guerre est sur le point d'être lancée, cependant Curiace annonce qu'elle sera menée par six soldats dont trois romains et trois albains, celui qui sera le dernier en vie verra sa ville glorieuse. Ironie du sort Curiance est choisi avec deux de ses frères pour défendre Albe-La-Longue et Horace est également choisi pour défendre Rome avec deux de ses frères, les deux hommes sont affligés de combattre l'un contre l'autre, mais ils acceptent. Camille pleure les deux hommes et Curiace rompt avec Camille. Les quatre personnages se disent adieu et puis apparaît le vieil Horace qui est le père d'Horace. Sabine prie les dieux pour qu'il n'y ait pas de combat, mais le combat aura bien lieu et les deux femmes se tourmentent à l'idée de la mort de l'un des deux hommes.

Rome a perdu, Horace est le seul survivant du combat et il s'est enfui, son père est fou de rage, cependant Valère entre en scène et explique comment s'est véritablement passé le combat. Rome est vainqueur et il explique que Horace a vaincu ses adversaires. Cependant Camille est en colère après son frère et triste de la mort de Curiace, elle ne respecte plus la gloire de son frère et de sa patrie, Horace fou de rage tue sa sœur.

Sabine désespérée demande la mort à Horace, mais il n'en sera rien. Horace a honte de son crime et demande à son père de le tuer. Ce dernier refuse et demande conseil au roi Tulle. Valére qui aimait Camille demande le châtiment de mort, le roi l'écoute, mais cela n'aura pas lieu grâce à l'interposition de Sabine et du vieil Horace.

Adaptations

Au théâtre

  • Jean-François-René MAHÉRAULT, Les Horaces, Comédie-Française, 1801
  • François BULOZ, Horace, Comédie-Française, 1838
  • Charles DE CHILLY, Horace, Odéon-Théâtre de l'Europe, 1866
  • Jean DEBUCOURT, Horace, Comédie-Française, 1948 (reprise en 1954)
  • Compagnie Jean Gillibert, Horace, Théâtre de l'Alliance Française, 1960
  • Jean François REMY, Horace, Théâtre de l'Alliance Française, 1961
  • Pierre TABARD, Horace, Teatro-Club de Rome, 1962
  • René LAFFORGUE, Horace, Aix-en-Provence, 1962
  • Marcelle TASSENCOURT, Horace, Théâtre Sarah-Bernhardt, 1963
  • Hubert GIGNOUX, Horace, Théâtre Municipal de Haguenau, 1963 (reprise en 1969)
  • Compagnie Volard-Rosny, Horace, Maison de la Culture d'Amiens, 1968
  • Serge BOUILLON, Horace, Théâtre du Vieux-Colombier, 1969
  • Jean-Pierre MIQUEL, Horace, Comédie-Française, 1971 (reprise en 1975 et 1980)
  • Fernand LEDOUX, Horace, Théâtre de Nice, 1977
  • Théâtre du Nombre d'or, Horace, Château de Goulaine, 1979
  • Sylvie MONGIN, Horace, Centre Culturel Œcuménique de Villeurbanne, 1979 (reprise en 1981)
  • Ivan MORANE, Horace, Espace Duchamp Villon de Rouen, 1982 (reprise en 1984, 1985, 1986 et 1988)
  • Jean-Paul ZEHNACKER, Horace, Centre Culturel de Chelles, 1984
  • Monique JORDANOFF, Horace, Maison des Jeunes et de la Culture à Lyon, 1986
  • Marcelle TASSENCOURT et Thierry MAULNIER, Horace, Grand Trianon de Versailles, 1986
  • Heiner MÜLLER, Horace, Théâtre national de Chaillot, 1989
  • Marion BIERRY, Horace, Théâtre de l'Œuvre, 1998
  • Naidra AYADI, Horace, Théâtre de la Tempête, 2009

A la télévision

  • Jean-Loup BERGER, Horace ou La métaphysique nationale, 1964[2]
  • Jean KERCHBRON, présenté par Raymond LAUBREAUX, Présentation et conclusion de Horace, 1964[3]

Iconographie

Sources

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Première édition de la pièce - Notice BNF
  2. Disponible sur le site de la BnF
  3. Disponible sur le site de la BnF
  4. Édition de Voltaire, 1774 - Notice BnF
  5. Document iconographique - Notice BnF
  6. Document iconographique - Notice BnF
  7. 7,0 et 7,1 Documents iconographiques - Notice BnF
  8. Coupure de presse - Notice BnF
  9. Document iconographique - Notice BnF
  10. Documents iconographiques - Notice BnF
  11. 11,0, 11,1, 11,2, 11,3 et 11,4 Édition de Ferdinand Brunetière, 1894 - Notice BnF
  12. 12,0 et 12,1 Édition de Maurice Glomeau, 1928 - Notice BnF
  13. Coupures de presse - Notice BnF
  14. Coupures de presse - Notice BnF

Navigation

Œuvres du XVIIe siècle
Théâtre
L'illusion comique (1635) • Le Cid (1637) • Horace (1640) • Cinna (1641) • Dom Juan (1665) • Le Médecin malgré lui (1666) • Andromaque (1667) • L'Avare (1668) • Tartuffe (1669) • Le Bourgeois Gentilhomme (1670) • Le Malade imaginaire (1673) • Iphigénie (1674) • Phèdre (1677)
Romans
La Princesse de Clèves (1678)
Essais
Les Caractères (1688)
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .