FANDOM


Aspects BiographiquesModifier

Plaute est né à Sarsina, en Ombrie, aux frontières du pays gaulois où se faisaient sentir les influences celtiques et étrusques.

Pauvre, mais de naissance libre, il vint sans doute très tôt à Rome. Il serait devenu alors boulanger et a connu une extrême misère.

Peu après, Plaute se mit à travailler comme charpentier ou machiniste de théâtre, activité ayant sans doute éveillé son amour pour la scène où se révèlent bientôt ses talents d'acteur.

Il conta donc du théâtre, dont voici les titres par ordre alphabétique en latin : Emphitruo, Asinnaria, Aulularia, Bacchides, Captivi, Casina, Cistellaria, Curculio, Epidicus, Menaechmi, Mercator, Miles, Glorioasus, Mostellaria, Persa, Poenulus, Pseudolus, Rubens, Stichus, Trisnummus, Truculentus, Vidularia

Son originalité consiste à avoir un spectacle complet en réintroduisant dans la comédie grecque, la farce populaire et la comédie musicale

Procédés ComiquesModifier

Il utilise principalement le comique de caractère qui exagère les défautes du personnage. C’est principalement pourquoi la plupart des titres de ces œuvres sont en rapport avec le personnage principal de la pièce.

Le comique de Répétition est aussi, utilisé, pour appuyer sur un fait ou un mot qui introduit donc un idée un peu ‘‘forcée’’

Le comique de mot chez Plaute est souvent caché, où plus ou moins présent en fonction des pièces.

Les Pièces de Plaute étaient jouées par des acteurs avec des masques. Des hommes.

Le comique des noms est utilisé chez Plaute pour, encore un fois, accentuer le caractère du personnage portant le nom en question

Le comique de situation est encore et toujours là chez Plaute, pour simple et bon raison que toutes ses pièces en comportent, c’est souvent les plus drôles…

Ses procédés comiques, Plaute les a trouvés chez les Grecs et la Comédie nouvelle, dans la farce populaire italienne, dans les saillies du peuple.

Sujets traitésModifier

Le Thème général est traité par Plaute avec beaucoup de variété. On a pu distinguer opéras-comiques à divertissement final, comédies d’intrigues, comédies psychologiques, comédies morales.

Mais on peut aussi classer les pièces selon les proportions de chanté, de parlé et de récitatif.

Une OeuvreModifier

La MarmiteModifier

Dont s’est inspiré Molière pour L’Avare, La Marmite est la comédie de la marmite pleine d’argent trouvée par le vieil et pauvre Euclion. Il a une fille, Phaedra, que veulent épouser Megadorus et son neveu Lyconides. Un esclave, Strobile, finit par voler le trésor (alors que Euclion le cachait partout, le changeant de place tous les quatre matins) Lyconide, le maître de Strobile, obtient la main de Phaedra en rendant le trésor à Euclion.

Sites et Livres UtilisésModifier

  • Du livre : « Littérature latine et vie romaine » 1988 Édition Bordas…
  • Wikipédia
  • Et bien d'autres...

Page créée et informations cherchées par l'utilisateur : Tylton, Fondatrice du Wikia

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .